Expertise en archéologie

 

L’équipe permanente d’Ethnoscop, qui s'enrichit de nombreux collaborateurs réguliers, offre des services dans plusieurs domaines de recherche. La démarche archéologique comporte plusieurs étapes pour lesquelles l'équipe d'Ethnoscop applique des méthodes éprouvées.

 

Étude de potentiel archéologique

L’étude de potentiel archéologique permet de statuer sur la présence de ressources archéologiques réelles et potentielles d’une aire d’étude. La production d’une étude de  potentiel implique l’acquisition de données environnementales, archéologiques et historiques afin d’évaluer les éléments qui ont contribué à façonner l’aire d’étude. L’évaluation du potentiel archéologique est principalement basée sur la superposition de plans anciens sur la trame actuelle, sur les résultats d’interventions archéologiques antérieures, sur les  perturbations connues (dont l’existence de services publics et de caves) et sur les données issues de travaux de caractérisation des sols. La mesure du potentiel archéologique concerne aussi l’intérêt documentaire des données archéologiques présumées ou connues afin d’évaluer l’apport de connaissances que pourrait générer une intervention archéologique.

 

 

 

Inventaire

L’inventaire permet de confirmer le potentiel archéologique théorique d’une aire d’étude et de déterminer la nature et l’intégrité des sols et des vestiges. Réalisé par tranchées mécaniques et par sondages manuels, l’inventaire vise plusieurs objectifs :

 

  • enregistrer l’ensemble des données relatives aux vestiges architecturaux;

 

  • relever le profil stratigraphique des parois;

 

  • documenter les phases d’occupation par la collecte d’objets témoins de culture matérielle;

 

  • reconstituer la chronologie de l’occupation dans les limites de l’aire d’étude.

 

L'inventaire permet de statuer sur la valeur du potentiel archéologique résiduel des espaces touchés et, le cas échéant, sur la nécessité d'en poursuivre l'expertise au moyen de fouilles.

 

 

 

 

 

Fouilles archéologiques

Les découvertes faites au cours d’un inventaire peuvent justifier la poursuite des travaux sous la forme de fouilles. Si dans leurs méthodes, celles-ci s’apparentent à l’inventaire, elles ont toutefois pour objectif d’explorer des secteurs dont le potentiel archéologique est attesté, en mettant l’accent sur l'échantillonnage manuel des vestiges et dépôts de sol. Des projets de recherche plus élaborés peuvent alors être échafaudés. Les connaissances acquises durant l’inventaire permettent de dégager mécaniquement les niveaux supérieurs de l’aire visée par les fouilles jusqu’à l’atteinte des dépôts porteurs des vestiges recherchés. Les fouilles permettent la récolte de données précises et détaillées concernant une aire d’étude.

 

 

Surveillance  archéologique

La surveillance archéologique de travaux d'excavation effectués par un entrepreneur est une activité visant principalement à fournir un complément d’information. Elle consiste à superviser les opérations d’excavation dans le but d’observer les phénomènes présents dans le sol. En raison des méthodes d’excavation utilisées, elle ne permet pas une expertise aussi approfondie que les sondages effectués sous le contrôle des archéologues, mais elle peut constituer un  moyen efficace d’inventorier de nouveaux espaces. 

 

 

Rapport

L’objectif du rapport est de rendre compte des résultats combinés des différentes étapes d'une intervention, de dresser un bilan du potentiel archéologique résiduel d'une aire d'étude et d'assortir ce bilan de recommandations concernant, le cas échéant, la poursuite de la recherche et la gestion du sous-sol par les autorités concernées. Au sein d'Ethnoscop, le processus d’élaboration et d’édition des rapports implique plusieurs intervenants qui s’assurent de la cohérence et de la rigueur scientifique et méthodologique.